Les oreilles dans les chaussettes

L'actualite pour les retardataires

29 juillet 2009

C'est quoi la Taxe Carbone ?

[en rose, le résumé!]

AAaargh, encore !!? L’impôt sur les sociétés, l’impôt sur l’héritage, l’impôt sur les grandes fortunes, l’impôt sur les petites b... chaussures, l’impôt sur les blogs non-lus et la canicule parisienne… c’est obligé, de rajouter un impôt sur le carbone ?

Retour sur un phénomène de société (cette phrase n’a rien à faire ici mais je la trouvais stylée).

La tascarpone, trascrabonne, bref, est censée limiter l’émission de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique.

STOOOOOOOP ! Alors moi les gaz à effet de serre, tout ça, je connais par cœur depuis le CE1, mais quand même si on pouvait redire vite fait de quoi il s’agit, ce ne serait pas de refus.

Hum. En gros. Le soleil envoie de l’énergie (transmise par la lumière) à la Terre.

-   20% est absorbée par l’atmosphère
-   30% de cette énergie est réfléchie par les nuages blancs, les banquises, l’air et les miroirs que les gens ont posés dans leur jardin (on ne sait jamais)
-   50% est absorbée par la surface de la Terre (nous, les arbres, and so on)
(vous pouvez compter ça fait 100%)

Les 50% sont utilisés par la Terre et rejetés sous forme de rayons infrarouges.

S’il n’y avait que cela, la température de la Terre serait stable (énergie reçue = énergie rejetée)… à -100°C environ. Heureusement pour nous, il y a des gaz à effet de serre qui piègent l’énergie rejetée par la Terre (les rayons infrarouges) et lui en redonnent une partie : du coup, selon la quantité de ces gaz dans l’atmosphère, la température de la Terre est plus ou moins haute (mais les variations sont uuuuuultra lentes). A notre époque elle est de 15°C en moyenne, ce qui est plutôt confortable pour les pauvres humains (plus ou moins) imberbes que nous sommes !

Le problème, c’est que depuis la révolution industrielle, le volume des gaz à effet de serre a augmenté beaucoup trop rapidement, du coup l’effet de serre a aussi augmenté et la Terre a pris presque 1°C en un siècle, alors qu’elle n’avait pris que 0,2°C depuis l’an mille. Ca dérègle tout, les plantes et les moustiques ne comprennent plus rien, les pêcheurs n’ont pas le temps de reculer leurs maisons qu’ils ont déjà les pieds dans l’eau à cause de la fonte des glaciers… bref, c’est la merde.

D’où la taxe carbone ! Tadaaaaam !

Le principe est simple : on paye 32 euros par tonne de CO2 (carbone) consommée dans les transports et le chauffage, et ce montant augmente de 5% par an (pour atteindre 100 euros en 2030).

Les critiques :

-   Moins de pouvoir d'achat pour les ménages : oui, parce que le chauffage et le transport coûtera plus cher. Mais en fait, le gouvernement prévoit de redistribuer l’argent récolté (même montant pour tout le monde = environ 130 euros sous forme d’un « chèque vert »), ce qui fait que plus de la moitié des ménages feront des bénéfices (ils dépenseront moins que le montant du chèque reçu, parce qu’ils consomment peu de C02). Seul le pouvoir d’achat des 45% de ménages qui consomment beaucoup de CO2 sera finalement diminué… bien fait pour leur gueule, gniark gniark. Et comme ce sont les plus riches qui consomment le plus de carbone, ça équivaut à une redistribution bien communiste de l’argent… mais quand même très écolo.

-   Une menace pour la compétitivité des entreprises : c’est sûr, puisque ça fait plus de charges (dépenses) et donc moins de bénéfices, donc moins d’argent à investir et rebelote : moins de bénéfices, moins d’emplois créés, etc. Donc les entreprises risquent de partir en Suisse ou on ne leur demande pas de surpayer leur chauffage. Mais en réalité, les entreprises bénéficieront d’une redistribution, elles aussi, sous forme de diminution des charges patronales (une entreprise qui emploie un salarié doit payer le salaire brut (= salaire net + assurance chômage + assurance maladie + épargne retraite) + des taxes supplémentaires qu’on appelle charges patronales, qui peuvent être quasiment égales au salaire net). Pour les entreprises, la redistribution ne sera donc pas communiste mais proportionnelle à la taille de la boîte (enfin, au nombre de salariés).

-   Un cadeau à l'industrie du nucléaire : ça, c’est clair, puisqu’il deviendra beaucoup plus intéressant de consommer de l’électricité plutôt que du pétrole …sauf si on taxe l’électricité, ce qui n’est pas encore fixé aujourd’hui.

C’est Michel Rocard, ancien premier ministre socialiste, aujourd’hui député, qui s’occupe du dossier : et il nous dit bien que tout ça est en cours de réflexions. Rien n’a encore été fixé, ni le « chèque vert », ni la taxe sur l’électricité, ni la diminution des charges patronales. Ce qui est sûr, c’est que quand on dit que les ruraux paieront 300 euros par an, ça ne concerne que 10% des ruraux les plus riches, ceux qui passent leur temps dans leur bagnole entre chez eux et « la ville ». Donc, globalement, cette « taxe » devrait être plutôt… enrichissante ! Enfin, pour ceux qui font un minimum attention à prendre les transports en commun et éteindre la lumière des toilettes en sortant.

Fastoche, rien qu'une histoire de:

miroir_pos__dans_le_jardinmichel_rocardinterrupteur


27 juillet 2009

Au fait, je suis un humain.

[en rose, le résumé!]

Eh ouais, le scoop.

Du coup, si vous avez des remarques, commentaires, conseils avisés et autres blagues de "ta mère"... n'hésitez pas à me contacter ou à commenter les articles.

Vous pouvez aussi faire de la pub pour votre blog, insulter le FN, signaler votre âge et groupe sanguin, répondre aux commentaires précédents, m'insulter moi (à consommer avec modération), écrire des poèmes, vous entraîner à taper vite en recopiant vos lettres d'amour sans regarder le clavier, faire un dessin, vous acheter des chaussures Nike, dire "bonjour Madame, merci Monsieur", aller vous faire cuire un oeuf, vous percer les oreilles et danser la salsa sur un air d'opéra.

C'est plutôt open, par chez moi.

chaussure_nike_b_b_clavier_en_chocolatsalsa

Posté par oceane_letienne à 19:30 - French attitude - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 juillet 2009

Est-ce qu'on va tous mourir de la grippe A?

[en rose, le résumé!]

Un malheureux mexicain mange trop de porc, transmet une grippe bizarre à ses proches, et puis les nouvelles générations, Internet, la mondialisation, touts ces trucs de jeunes, et hop les 5 continents sont touchés, le virus mute, se transforme en Hulk et mange tous les humains.

Mouais.

Petit debrief :

- Un malheureux mexicain ? La grippe porcine est apparue au Mexique, d’où l’appellation de grippe mexicaine. On dit aussi grippe A, grippe H1N1…

- Trop de porc ? En fait, on ne connaît pas l’origine de cette grippe : en analysant le virus on trouve un peu d’ARN (« photocopie en négatif » de l’ADN) porcin mais aussi des ARN humains et aviaires. En tous les cas, malheureusement pour les musulmans et les végétariens qui, déjà, se frottaient les mains, le virus ne se transmet pas par le porc mais uniquement par les autres humains !

- Une grippe bizarre ? Toutes les formes de grippes sont bizarres… puisqu’il y en a une infinité. Celle-ci est du groupe A et du sous-groupe H1N1, comme notre grippe du 5 février habituelle, donc pas de quoi s’inquiéter a priori… Sauf que chez certains malades, cette nouvelle forme de grippe a engendré d’autres maladies plus graves, voire mortelles, on ne sait pas bien pourquoi.

- La mondialisation ? C’est surtout ça le problème, plus que la dangerosité du virus : aujourd’hui plus moyen de garder les grippes mexicaines au Mexique et les grippes espagnoles en Espagne, du coup les pandémies touchent bien plus de monde… ce qui ne veut pas dire qu’elles sont plus dangereuses.

- Un truc de jeunes ? Tenez-vous bien : si vous êtes jeune et en pleine forme, vous êtes une cible privilégiée pour la grippe A ! Pourquoi nouuuus ? Personne ne sait… mais on se souvient que la grippe espagnole (1918), elle aussi, avait touché les jeunes adultes en priorité.

- Le virus mute ? C’est possible et c’est en gros la principale menace:

Solution 1 (la plus probable) ; le virus s’essouffle tout seul, quelques personnes y seront passées, la plupart n’auront eu qu’une bonne fièvre et surtout un bon coup de flip, terminé on n’en parle plus.

Solution 2 (la principale menace) ; le virus se transforme, devient plus dangereux et une vraie pandémie de déclenche : on met des masques au boulot, on se vaccine et on attend que ça passe en faisant du Sudoku.

Solution 3 (Hulk) ; le virus devient vert et gros et moche, il touche 2 millions de personnes, il se laisse pousser la barbe, devient gay, prêtre, pédophile et obèse et … bref, c’est ce qui correspond aux prévisions de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), soit l’hypothèse la moins probable évidemment. Ils doivent bien se marrer à l’OMS : « Bon, on dit quoi ? 500 000 ? C’est déjà pas mal, non ? » « Bah, rajoute-en un peu, on va faire monter l’adrénaline » « 1 million ? T’es ouf, ils vont jamais nous croire ! » « Pfff, eux ? T’inquiète ! T’as qu’à mettre 2 millions, plus c’est gros et mieux ça passe » !

Sinon, l’autre solution, plus marrante… et plus risquée, c’est de se débrouiller pour attraper le virus maintenant, pendant qu’il n’est pas trop dangereux : il suffit pour cela d’aller à des « swine flu parties » aux Etats-Unis (fêtes de la grippe porcine… miam) : le but ? Chopper une bonne grippe maintenant, pendant qu’il y a encore de la place à l’hosto et surtout pendant que le risque d’y passer n’est que de 0,5%... pour se vacciner définitivement et passer les pandémies suivantes (mutations du virus) les doigts dans le nez ! Enfin bon, si le virus prend ses cliques et ses claques et disparaît dans 1 mois (ce qui est le plus probable), je connais 0,5% de « fêtards » qui l’auront mauvaise depuis là-haut…

Pas compliqué, en gros c'est une question de:

masques_grippe_Asudoku_master_001virus

Posté par oceane_letienne à 18:30 - Les chercheurs qui trouvent - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 juillet 2009

Le Grenelle de l'Environnement, mais encore?

[en rose, le résumé!]

En trois étapes:

1) MAI 68: les accords de Grenelle, ça vous parle? Ou pas. Donc, pour apaiser la crise (celle de 1968), le gouvernement devait céder sur quelques points : augmentation du SMIG (SMIC de l'époque), développement des syndicats... Certains accords ont été négociés au Ministère du travail, rue de Grenelle (et finalement jamais signés, mais peu importe) : depuis on désigne tout débat associant politiques, syndicats et autres moustachus par le nom de "Grenelles", d'où le Grenelle de l'Environnement (pour faire original).

2) ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2007 : Nicolas Hulot (Ushuaïa, le réchauffement climatique, tout ça) lance le "Pacte écologique". C'est un contrat qu'il fait signer aux candidats à la présidence: "si je suis élu, je promets de trier mes déchets, d'être gentil avec les ours polaires, de nommer un secrétaire d'Etat au développement durable, de mettre en place un Grenelle de l'environnement".

3) L'AUTRE NICOLAS, celui de Carla, s'y est donc collé (après avoir signé, il n'avait plus trop le choix): donc il a nommé Alain Juppé puis Jean-Louis Borloo ministres d'Etat à l'écologie, la mer, les négociations sur le climat et les ours polaires, et puis il leur a dit de lancer le fameux Grenelle. Hop, dans la poche les écolos, je suis le président de l'air pur et du thon rouge de Méditerrannée.

Et après y'avait plus qu'à! Donc 6 groupes ont été créés:

Groupe 1 « Lutter contre les changements climatiques et maîtriser la demande d’énergie »

Groupe 2 « Préserver la biodiversité et les ressources naturelles »

Groupe 3 « Instaurer un environnement respectueux de la santé »

Groupe 4 « Adopter des modes de production et de consommation durables »

Groupe 5 « Construire une démocratie écologique »

Groupe 6 « Promouvoir des modes de développement écologiques favorables à l’emploi et à la compétitivité »

Après moult débats, repas d'affaires et discussions sur le comptoir ou l'oreiller, des "résultats" ont été publiés, sous forme d'un grand rapport présentant des dizaines de "directions", "stratégies", "définitions", "exposés" et autres "conclusions" mais pas vraiment de chiffres ni de décisions. Et puis de déceptions en critiques, les débats ont continué, apportant de plus en plus d'objectifs précis, de promesses et d'actions.

Cela a finalement abouti à un projet de loi appelé "Grenelle 1" (avec l'espoir de voir un "Grenelle 2") qui a été définitivement adopté... aujourd'hui! Soit 2 ans après le début des opérations.. et quelques tonnes de carbone en plus au dessus de nos têtes.

Si vous voulez voir les différents projets en cours, c'est ici: http://www.legrenelle-environnement.fr/ et c'est pas mal fait.

Mais tout ça est largement critiqué:

1) Un débat franco-français... alors que le problème est loin de l'être!

2) On oublie une chose, les problèmes de climat ont déjà commencé, et la priorité devrait peut-être aller à la recherche de solutions à moyen terme: techniques de construction, désalinisation de l'eau de mer, accès à l'eau potable...

3) Une supercherie organisée par le gouvernement? Notamment, les neuf ONG qui devaient représenter l'écologie dans le débat ont été désignées par le gouvernement (certaines, importantes, ont été exclues)

4) La question du nucléaire: pour l'instant, hors de question pour la France de s'en passer... alors que les écolos se battent pour son abandon depuis des années!

Finalement, tout ça est une histoire de
oursborloomai68

Qu'est-ce qu'il se passe en Géorgie?

[en rose, le résumé!]

Evidemment que je sais où est la Géorgie, pfffff... comme si je ne savais pas où était la Géorgie!
Hum.
Donc puisque tout le monde le "saiiiit, pfff" mais que quand même ça coûte rien de le rappeler, la Géorgie est un pays du Caucase coincé entre la Turquie et la Russie (pas de bol)... en gros, là:

georgie

C'est aussi un pays orthodoxe (donc chrétien), et une République (avec un président de la République, un Parlement, et tout: la complète avec oeuf au plat, comme chez nous).

Pas facile d'être le voisin de la Russie, surtout quand on a un peu de pétrole et de gaz, et que, pire, une de nos charmantes habitantes a la bonne idée de mettre au monde... Staline. Eh ouais, il vient de Géorgie, qui l'eût cru? Du coup, pas moyen d'échapper à la faucille et au marteau évidemment: le pays devient un peu la "côte d'Azur" des russes et se remplit de tous ces riches retraités qui trouvent qu'en Sibérie le réchauffement climatique ne marche pas très bien.
Et puis, en 1991, alors qu'en France on attaque un plan de réduction du déficit de la Sécu, que Serge Gainsbourg meurt et que le jeu télévisé Le Millionnaire est créé, l'URSS disparaît, pouf. Et, par la même occasion, la Géorgie proclame son indépendance, hop, ça c'est fait.
Un nouveau président débarque, pas bien populaire, qui se dit pourtant avec un peu de clairvoyance que c'est bien joli d'être indépendant, mais la Géorgie est découpée en plein de morceaux qui correspondent chacun à une ethnie, une culture ...qui ne sont pas tous contents de passer de "Soviétiques sans nationalité" à "Géorgiens": du coup ce fameux président se dépêche de supprimer l'autonomie de deux provinces, l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie, qui risquaient de trop s'éloigner.
Grosse erreur! Les deux provinces se rebellent ...soutenues par la Russie (qui se sent un peu toute nue depuis la fin de l'URSS et essaie donc de récupérer son "royaume" petits bouts par petits bouts)!
S'ensuit une looooongue, longue guerre entre la Géorgie et ses deux provinces sécessionnistes, qui n'est toujours pas terminée malheureusement.

Un président est assassiné, celui qui lui succède est très impopulaire, le peuple en a ras-le-bol et finit par se soulever: c'est la "Révolution Rose" en 2004 qui force le "mal-aimé" à démissionner et de nouvelles élections ont lieu qui portent Saakachvili au pouvoir (le président actuel, celui-là vous pouvez retenir son nom): il est anti-russe et pro-américain à 300%, du coup la Géorgie est soutenue par les Etats-Unis et les guerres d'Ossétie et d'Abkhazie deviennent des guerres Washington/Moscou, comme au bon vieux temps de la Guerre Froide... finalement les deux ennemis ne se quittent pas.

Aujourd'hui:
- les provinces d'Ossétie et d'Abkhazie ne sont reconnues que par la Russie et, tenez-vous bien... le Nicaragua (aucun rapport avec la choucroute, me direz-vous, sauf quand on sait que le Nicaragua est depuis toujours un "fayot" de Moscou!)...
- Washington vient de promettre un nouveau chargement d'armes à la Géorgie, qui "doit renforcer son armée en vue de sa future intégration à l'OTAN"
- le président Saakachvili ne fait de discours qu'avec un drapeau européen derrière son dos... pour bien montrer sa motivation à entrer dans l'Union Européenne (mais ce n'est pas pour tout de suite, vue la situation politique...)

Et voilà, finalement tout est une histoire de:

DrapeauUsastalinerose

Posté par oceane_letienne à 19:23 - Correctement politique - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 décembre 2008

C'est quoi le Grand Collisionneur de Particules du CERN? (et d'abord, c'est quoi le CERN?)

[en rose, le résumé!]

Comment ça, ça n'intéresse personne? Vous en avez vaguement entendu parler (ou pas), vous vous êtes surtout dépêchés de zapper sur la Star'Ac en classant ce gros appareil incompréhensible dans la catégorie "n'intéresse-personne-et-moi-encore-moins" (si si, je vous connais). Hé bien figurez-vous qu'il intéresse des centaines de personnes (que dis-je, des milliards), depuis les physiciens jusqu'aux médecins, en passant par (hé oui) l'armée!... Mais que peuvent-ils bien lui trouver de si passionnant?

 

Un "petit" rappel pour commencer:
- CERN = Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire (maintenant ça s'appelle Organisation Européenne [...] mais OERN c'est pas joli alors on continue de dire le CERN). C'est un énorme centre dédié uniquement à la "physique des particules" (le plus gros du monde... et il est où? en France, pardi!)
- T'es bien gentille, me direz-vous, mais la physique des particules, moi, ça ne me dit rien, mais alors nada, que dalle. Donc t'es priée d'être un peu plus claire si tu veux que je lise cet article jusqu'au bout...
Alors, la physique d'aujourd'hui tient sur deux jambes: d'un côté la théorie des forces de Newton (mais si, creusez un peu du côté de vos cours de physique de terminale, l'histoire de la pomme, et tout, ça vous revient?), de l'autre, la théorie de la relativité générale d'Einstein. En gros, Newton a été le Dieu des Dieux en physique pendant 2 siècles avec sa super théorie, jusqu'à ce qu'Einstein arrive est nous dise: c'est n'importe quoi d'abord, c'est même pas vrai pour l'infiniment petit. Les minuscules particules ne sont pas du tout réglées sur le modèle "absolu" de Newton, en vrai tout est "relatif". D'où le nom. Sur ce Newton a répliqué (je sais il était mort, mais on fera comme si): OK ma théorie ne marche pas pour le très-petit, mais la tienne ne marche pas pour le très-gros, na! Et ensuite les deux génies sont morts (définitivement, cette fois), et ont laissé le monde dans la merde avec leurs deux théories INCOMPATIBLES, une pour les grands trucs et une pour les petits trucs. Le problème, c'est que les physiciens sont sûrs qu'il devrait exister une "théorie du Tout" pour unifier les deux (GUT: Grand Unified Theory c'est plus classe)... ben oui, ce serait logique que le monde entier soit gouverné par une seule et même loi, non? Donc depuis les années 50-60, quasiment tous les chercheurs en physique fondamentale essaient de trouver cette fameuse théorie. Il y a eu plein d'idées, notamment la théorie des cordes, la plus connue: c'est un mec qui a trouvé que la formule qu'il avait devant les yeux ressemblait à celle d'un élastique qui tremble... avec une infime différence: un élastique à 11 dimensions :) vous imaginez? Bien sûr que non, on ne peut pas imaginer 11 dimensions. Et c'est ça le problème: aucune expérience n'est possible pour prouver cette théorie, puisqu'elle utilise 11 dimensions. Donc après moultes recherches très compliquées, l'élite internationale de la recherche fondamentale nous dit: p'têtre ben qu'oui, p'têtre ben qu'non! Avec ça on est bien avancés.
Alors un américain (Garrett Lisi) publie une théorie du Tout "exceptionnellement simple" (c'est un jeu de mot de mathématiciens, sûrement très drôle, sur le caractère "exceptionnel" et "simple" du "groupe" qu'il utilise, bref)... Mais il y a un gros problème: Lisi est surfeur, professeur de snowboard, physicien à ses heures et complètement inconnu dans la communauté scientifique. Ceci ne plait pas du tout aux vieux physiciens reconnus qui ne veulent pas du petit nouveau qui se la pète, et en revanche ça plaît énormément aux médias, qui se dépêchent de dire qu'un surfeur a découvert comment marche le monde. Et bien sûr, plus il fait parler de lui dans la presse, et plus les chercheurs sont frustrés et descendent sa théorie. Et là je vous laisse sur une histoire en queue de poisson, parce que nous en sommes là! On ne sait pas si sa théorie est vraie, mais pour l'instant aucun chercheur n'a réussi à démontrer qu'elle était fausse... Je vous tiendrai au courant!

Mais nous parlions à la base de l'accélérateur de particules du CERN:
C'est un énorme tuyau d'une trentaine de kilomètres qui forme une boucle sous-terraine. Il s'appelle le LHC
pour Large Hadron Collider (Grand Collisionneur de Hadron): il balance des particules à très, très grande vitesse, jusqu'à ce qu'elles se foncent dedans. Pourquoi des particules qui se foncent dedans pourraient nous aider à comprendre le monde?
Imaginez une table de billard (j'aime les images). Vous donnez un coup dans une boule de billard qui fonce dans une autre. La table de billard et les boules qui roulent, c'est en deux dimensions (longueur + largeur de la table). Pourtant, le son du choc arrive jusqu'à nos oreilles, car lui se propage en revanche sur trois dimensions, dans tous les sens. Les boules de billards ne peuvent pas imaginer que leur choc sera "entendu" par une dimension qu'elles ne connaissent pas ...et si nous pouvions nous aussi envoyer des signaux dans des dimensions que nous ne connaissons pas? Le LHC "pèse" les particules, puis les fait se cogner super fort, puis les "pèse" à nouveau: c'est simple, si elles pèsent moins lourd après-coup, c'est que le choc fait perdre quelque chose aux particules. Et si on ne retrouve pas ce quelque chose, c'est qu'il est parti autre part, à un endroit que nous ne connaissons pas... en d'autres termes: dans un monde parallèle. Effrayant, non? La théorie de Lisi affirme que le monde est géré par 4 dimensions: devant-derrière, gauche-droite, en bas-en haut, avant-après, alors que la théorie des cordes voit bien plus que 4 dimensions: le LHC du CERN devrait (entre autres) nous dire quelle théorie a tort, tout simplement en voyant si oui ou non il y a plus que nos 4 dimensions. Ca veut dire que les 6 milliards d'euros dépensés dans la machine ne serviront peut-être qu'à dire: ah ben nan, en fait y'a que 4 dimensions!

Pourquoi en a-t-on récemment entendu parler?
A la base, le LHC devait ouvrir pour 2007. Finalement la date a été décalée à septembre 2008... d'où le branle-bas de combat il y a 3 mois! Ils ont tout installé, passé l'aspi et mis un joli ruban rouge, et puis appuyé sur le gros bouton pour allumer le monstre. Tout y était ...sauf que ça n'a pas marché! Bref, l'accélérateur n'a toujours pas réussi à collisionner deux particules, mais ça ne saurait tarder!

Vous voyez, c'est pas compliqué! Tout est une histoire de:

LHC mathssurfeur_hawaien

Posté par oceane_letienne à 21:54 - Les chercheurs qui trouvent - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 décembre 2008

Comment s'est déclenchée la crise financière?

[lisez seulement le rose pour avoir un résumé!]

Bon... de quoi je pourrais vous parler dans mon premier message?
Je sais, la crise! OK, c'est déjà démodé dans les diners, mais après tout on est là pour les retardataires... donc je me lance.

D'abord, il faut bien que quelqu'un l'avoue: personne n'y comprend rien. Ni toi, ni moi, ni M. Lambda qui achètera moins de saumon fumé à Noël cette année, ni le PDG de Goldman Sachs, ni Sarkozy. Mais, quand même, on peut essayer de voir pourquoi tout d'un coup ça ne va plus alors que tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Imaginez un gros américain comme on les aime, avec une chemise à carreaux et une casquette rouge à la "supporter de Mc Cain". Vous l'avez? Disons que ce gars-là vend des bières dans son petit club de football américain (qui a dit cliché?). Ses clients sont des habitués du club, donc il commence à bien les connaître et il met en place un système de crédit (pas compliqué, il inscrit les consommations du client sur un petit carnet et celui-ci paye plus tard). C'est super, les clients consomment plus parce qu'ils ont moins l'impression de dépenser de l'argent, et du même coup American Boy peut augmenter un peu le prix de sa bière.
Bon il faut quand même qu'il trouve de l'argent pour acheter sa bière, donc il fait un emprunt à son banquier, qui le lui accorde sans trop vérifier le système de crédit. Il se dit comme American Boy que les clients rembourseront. Le problème est que les clients en question, à force de boire de la bière sans qu'on leur demande de payer, commencent à avoir des dettes vraiment importantes qu'ils ne peuvent plus payer...
(et là, c'est la merde)

American Boy a encore de l'argent de son emprunt (il doit le rembourser une dizaine d'années plus tard) donc il ne fait pas trop attention, et puis arrive l'échéance des 10 ans, où il demande à ses clients de payer pour que lui-même puisse rembourser son emprunt. Ceux-ci ne sont pas solvables, ils ne peuvent pas rembourser. Donc American Boy ne peut pas non plus rembourser son emprunt.

Entre temps, le banquier avait transformé cet emprunt qu'il pensait recouvrable en plein de produits financiers du style SICAV, CDO, MACDO, SNCF, et autres OSS117 (personne ne sait vraiment ce que c'est, et moi encore moins, donc je ne me lancerai pas dans les détails): tout le monde a cru que ces machins-là était réels, qu'ils représentaient vraiment de l'argent, et donc quand notre cher banquier (oui tout est de sa faute) a timidement avoué qu'American Boy ne pourrait pas le rembourser, ni tous les autres American Boys à qui il avait prêté de l'argent, tous ces objets financiers ont 'pouf' disparu alors qu'ils avaient été utilisés comme bases pour en construire des encore plus gros et encore plus importants.

Dans les années 90, les américains ont fait de plus en plus de crédits sans trop regarder si les clients étaient solvables ou non, et 10-15 ans après (aujourd'hui) on arrive à échéance des emprunts et tout s'effondre.

Pas compliqué! (OK, à part la partie montages financiers incompréhensibles)
Tout est une histoire de:
verre_biere2sncfhomme_daff

Posté par oceane_letienne à 20:04 - Les rois du petrole - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 décembre 2008

Présentation

L'actualite, c'est pas compliqué!

Vous êtes un peu flemmard, un peu en retard, un peu surbooké, un peu inculte. Bref, c'est pas que ce-qui-se-passe-dans-le-monde ne vous intéresse pas, mais bon de là à lire le journal tous les jours... Alors comme ce-qui-se-passe-dans-le-monde c'est aussi ce-dont-tout-le-monde-parle, vous êtes un peu dépassé dans les conversations. Vous avez loupé le début (et peut-être aussi la suite): ce blog est fait pour vous!

L'actualité en simple, facile, pas compliqué, easy, einfach (ça c'est de l'allemand)... Cette semaine peu de temps pour bien commencer mais je vous mets un exemple avec la crise financière (si si) et je m'y mets dès que j'ai un peu plus de temps, c'est promis!

A très vite!

PS: et si vous voulez que je parle d'un sujet en particulier, n'hésitez pas à me le dire!

Posté par oceane_letienne à 18:32 - French attitude - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :